Soyez sur votre petit nuage avec Cozy’Air

Le jeudi 09 Février 2017
Cozy'Team

Après leurs études et 2 ans d’incubation au sein de Cré’ Innov , Lamia et Charles, tous deux étudiants-entrepreneurs, ont mis au point leur outil de mesure de la qualité de l’air intérieur : Cozy’Air. Ils répondent ainsi à un véritable besoin identifié dans les espaces de travail, les collectivités, les écoles et les crèches : celui de la qualité de l’air intérieur, 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur.

Esthétique, léger et connecté, Cozy’Air  se différencie des produits existants sur le marché par l’expertise qui est proposée aux utilisateurs, via un plan d’actions personnalisé transmis après analyse des polluants . « L’utilisateur voit en temps réel ce qui se passe grâce à la web application. Dans le même temps, un questionnaire lui est envoyé afin de prendre en compte, en parallèle des mesures de l’air, les éléments relatifs à l’espace de travail. Par exemple, si un événement ponctuel a eu lieu mais aussi pour savoir le nombre de personnes dans la structure car il y a une différence majeure entre une classe de 30 personnes et un bureau composé de 3 collaborateurs...). L’innovation est l à : faire du cas par cas !  » précise Charles Cornille.

Dans un 1er  temps, « le produit s’adressera à la cible B to B, avec une solution sous forme de pack intégrant la station connectée, l’ accè s illimité à la web application (pour avoir les données en temps réel) et le suivi grâce à l’expertise que nous proposons. Nous avons par exemple un partenariat privilégié avec certaines collectivités, ce qui nous permet de tester nos produits et de les réadapter en fonction des retours utilisateurs. Nous avons également des demandes d’autres établissements plus inattendues, comme la fondation Cartier ou le Musée du Louvre-Lens, qui recherchent, à travers notre solution, la conservation de leurs œuvres d’art », explique Lamia Mialet.

Sous forme de nuage , Cozy’Air est également très esthétique. « La tendance actuelle des objets connectés est de les rendre actifs en temps réel. Nous sommes partis de rien et c’est assez valorisant de proposer un produit pour lequel nous avons tout développé, en lien avec les acteurs régionaux  », ajoute-t-elle.

La mise en place du produit est en effet une affaire locale, avec des études de marché réalisées en amont de la création grâce à l’incubateur Cré’ Innov  et la startup So Sample , spécialisée dans le marketing expérientiel. Le prototype a été mis au point avec le CITC  pour intégrer les capteurs dans la station connectée et les tests ont été développés en lien avec l’Université du Littoral Côte d’Opale  ainsi que l’Ecole des Mines de Douai . Enfin, l’application a été conçue grâce à une société d’EuraTechnologies , nommée Appiway , spécialisée dans la conception et la création de sites web & d’applications mobiles/tablettes. « Nous cherchons la proximité, nos produits sont fabriqués en région et nous souhaitons travailler localement avec nos clients  », indique Charles.*

A la différence des autres solutions semblables sur le marché, Cozy’Air contient 7 microcapteurs, chacun renvoyant vers un polluant spécifique pour une mesure complète . La phase de commercialisation du produit est prévue pour avril-mai 2017 en direction d’un public professionnel. Mais les 2 associés ne s’arrêtent pas là puisque fin d’année, ils souhaitent se lancer dans une 1ère  levée de fonds et une campagne de crowdfunding. Avec comme finalité l’obtention du label «  French Tech  » en 2018, en même temps que le lancement d’une offre B to C. Une très belle ambition, agrémentée de quelques difficultés qu’ont pu rencontrer les 2 startupers, notamment au départ. « Nous manquions de compétences en électronique et en informatique pour compléter le produit. Grâce au réseau, nous avons pu rencontrer des partenaires. Etant jeunes, nous nous sommes parfois confrontés à des personnes qui ne nous prenaient pas au sérieux. Enfin, l’aventure entrepreneuriale est un vrai investissement puisque nous travaillons actuellement sans rémunération, jusqu’à la phase de commercialisation ! », indique Lamia.

Cozy’Air a donc tout pour devenir une success story. « Nous n’avons dé marré de rien, mis à part de notre idée. Lorsque l’on croit à son projet, il est toujours possible d’avoir des financements. Il faut toujours croire en son concept et provoquer les opportunités  », insiste la chef d’entreprise. « Lorsque l’on crée, il faut savoir bien s’entourer. La création d’entreprise, c’est du business mais c’est avant tout une aventure humaine exceptionnelle ! En région, nous avons la chance d’avoir un réseau d’acteurs de l’accompagnement très riche  », ajoute Charles.

Quelles distinctions ?

La cozy’Team est lauréate du Prix Pépite 2016, de Bravo les Jeunes 2016 (Prix du Rotary Club de Lille),  de la Fabrique Aviva , du Trophée des Objets Connectés organisé par Le Figaro (catégorie Maîtrise de l’énergie et de l’environnement) et finaliste du Concours du meilleur objet connecté du CITC en 2015.

Pour en savoir plus :

Consultez le site web de la startup : www.cozyair.fr

Découvrez Cozy’Air en images : https://www.youtube.com/watch?v=pU216PdLlNc

Retrouvez la cozy’Team sur les réseaux sociaux :

- Facebook : @cozyair.officiel 

- Twitter : @cozyairofficiel

- Instagram : @cozyair_officiel